Élaboration de la SND30 : Une démarche consultative, inclusive et participative

Élaboration de la SND30 : Une démarche consultative, inclusive et participative

21 Nov 2021 | ACTUALITÉS | 0 commentaires

Le document mis en œuvre depuis 2020 est le fruit de la participation de toutes les composantes de la société.

Tirant les leçons du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), qui a constitué la première phase (2010-2019) de mise en œuvre de la Vision de développement à long terme du Cameroun, les autorités ont placé la participation de toutes les forces vives de la Nation au cœur de la formulation de la Stratégie Nationale de Développement (SND30), nouveau cadre de référence et d’actions du gouvernement et ses partenaires au développement (2020-2030), en vue de la marche du pays vers l’émergence. Il est question de conforter la volonté politique de faire de l’émergence une «cause nationale» et garantir le succès de cette stratégie.

Ainsi au cours de l’année 2019, le Gouvernement a organisé des consultations avec différentes composantes de la société camerounaise (administrations, membres du parlement, élus locaux, Secteur Privé, Société Civile, Partenaires Techniques et Financiers, CTD, universitaires/chercheurs, populations à la base, etc.).

Ces rencontres ont permis de discuter avec les participants sur le bilan de la mise en œuvre du DSCE et de recueillir leurs contributions pour accompagner le pays dans sa marche vers l’émergence. Des séances consultatives spécifiques ont également eu lieu autour de certaines thématiques particulières notamment la cohésion sociale, le bilinguisme, le multiculturalisme et les droits de l’homme.

Le document présenté au public le 16 novembre 2020, est le fruit d’une combinaison d’exercices techniques et d’idées venues de tous les horizons. Lors de cette présenta tion, plusieurs acteurs ont d’ailleurs avoué se reconnaitre en ce document.

La contribution du monde universitaire

Pr Roger Tsafack Nanfosso, Recteur de l’Université de Dschang

«Le processus ayant conduit à l’élaboration de cette Stratégie Nationale de Développement a été un processus participatif. Je voudrais confesser que les milieux universitaires ont été assez largement consultés, et que le résultat auquel on est parvenu aujourd’hui est un résultat dans lequel l’université a sa part de responsabilité », a indiqué le professeur Roger Tsafack Nanfosso, Recteur de l’Université de Dschang, à l’Ouest du pays.

C’est au milieu universitaire qu’on doit notamment l’inscription: «transformation structurelle de l’économie comme pilier de la SND30». Dans un ouvrage paru en 2017, sous la direction du professeur Henri Ngoa Tabi, le socle théorique du DSCE (Big Push) est fortement critiqué par les chercheurs de la faculté des sciences économiques et de gestion de l’université de Yaoundé II.

Il est reproché au document d’embrasser le développement de trop de secteurs en même temps. Ce qui implique des investissements colossaux dans un contexte de rareté des financements. Ces chercheurs proposent donc à la place du Big Push, le développement structurel intégré par les pouvoirs publics dans la SND30.

Satisfaction du secteur privé

Célestin TAWAMBA, président du GICAM

« Nous saluons la mise en place de cette Stratégie Nationale de Développement », a indiqué pour sa part l’industriel Célestin TAWAMBA, président du Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM), la plus importante organisation patronale du pays, au cours de la même cérémonie de présentation de la SND30.

Le GICAM a en effet de quoi se réjouir : son plaidoyer mené depuis plusieurs années pour la promotion des « champions nationaux» a trouvé un écho favorable dans ce document. Selon la SND30, l’un des rôles de l’État stratège au cours des dix prochaines années sera «en partenariat avec le secteur privé, de renforcer la structuration des filières de production autour des “champions nationaux” ».

Le secteur privé, et plus globalement les milieux économiques, peuvent aussi se réjouir de l’engagement pris par le gouvernement de « porter à au moins 60% la part de la com- mande publique en biens et services, adressée aux industries locales, y compris pour les forces de défense et de sécurité». L’intégration de cette doléance des opérateurs économiques et autres intellectuels est, en effet, une autre preuve de l’ouverture des pouvoirs publics dans la formulation de la SND30.

Participation de la société civile

BABISSAKANA, CEO du cabinet Prescriptor.

«Moi je m’exprime ici comme un connaisseur du document. Parce que j’ai participé à son élaboration à quelques étapes… Pour moi, le document est assez robuste», a également avoué l’ingénieur financier BABISSAKANA, CEO du cabinet Prescriptor, dont la liberté d’esprit fait l’unanimité. « Nous nous réjouissons du processus participatif qui a été mis en place, avec les différentes composantes de la société camerounaise pour l’élaboration du présent document (…)

SND 30

Quelques réformes de la SND 30

Plongez dans la Stratégie nationale de développement du Cameroun

Projets majeurs
Plans et projets clés de la SND 30
Réformes majeures de la SND 30 2
Lamaine Ousmane Mey et la SND
La SND 30 à télécharger

Téléchargez gratuitement la Stratégie nationale de développement 2020 – 2030 du Cameroun 

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code